Qualité et niveaux des eaux souterraines

 

Stations de suivi des eaux souterraines

Une station de suivi est un site de prélèvement, qui permet de suivre l'évolution de la qualité des différents paramètres chimiques.

Les stations relèvent du programme de surveillance DCE des eaux superficielles défini par l'arrêté n°R20-2022-05-13-0001 du 13 mai 2022 du préfet de Corse ou de programmes de surveillance antérieurs.

Les stations utilisées pour le suivi des niveaux piézométriques sont différentes des stations de suivi de la qualité des eaux.

La localisation de ces stations est visualisable dans l’outil cartographique en ligne (NB : les stations de suivi piézométrique ne sont pas encore visualisables mais le seront prochainement). Les caractéristiques de chaque station de suivi sont aussi accessibles via la banque de données ADES ou via Infoterre.

Etat chimique des eaux souterraines à la station de suivi

Les états chimique et quantitatif des eaux souterraines sont évalués à partir de données acquises sur le terrain (données brutes) et d'expertises locales selon les protocoles définis au niveau national par l’arrêté du 25 janvier 2010 (modifié) établissant le programme de surveillance de l'état des eaux en application de l'article R. 212-22 du code de l'environnement et ses guides/circulaires d’application.

L’évaluation de l’état des eaux souterraines est réglementée par l’arrêté du 17 décembre 2008 (modifié) établissant les critères d'évaluation et les modalités de détermination de l'état des eaux souterraines et des tendances significatives et durables de dégradation de l'état chimique des eaux souterraines, et décrite pour sa mise en œuvre par le Guide d’évaluation de l’état des eaux souterraines (2019).

Les données présentées ci-dessous présentent ainsi le résultat de la comparaison de la moyenne des moyennes annuelles  de chaque paramètre (établie sur les six dernières années) avec sa valeur seuil réglementaire, pour chaque station de suivi.

Mis à jour annuellement, vous pouvez accéder ici à l’état qualitatif des stations suivies dans le cadre du programme de surveillance au titre de la Directive Cadre sur l’Eau et produites par l’agence de l’eau :

Niveaux piézométriques

Le suivi piézométrique des stations de surveillance DCE est réalisé par le BRGM pour le compte de la DREAL de Corse.

Les données aux stations sont téléchargeables via la plateforme ADES.

Données brutes

L'ensemble des données brutes relatives au suivi de la qualité et des niveaux piézométriques produites dans le cadre de la DCE est disponible via la plateforme ADES.

Exemples d'analyse des données de suivi

Synthèse interactive de la qualité de l’eau

Chaque année, les données à la station sont analysées à l’échelle de chaque bassin Corse et Rhône-méditerranée et l’Agence de l’eau RMC produit un rapport détaillé sous forme de pages web contenant des graphes d’évolution et des cartes interactives. Il est consultable en cliquant sur le lien ci-dessous :

Etat des masses d’eau souterraines dans le cadre des SDAGE

La masse d'eau, unité définie par la DCE pour la gestion de l'eau, est un ensemble aquatique dont les caractéristiques physiques, chimiques, et biologiques sont homogènes.

Les masses d’eau souterraine ont été définies en fonction des enjeux sur la ressource en eau ainsi que de critères géologiques et hydrogéologiques. Elles peuvent correspondre à une unité aquifère, une partie de celle-ci ou bien à un regroupement d’unités disjointes géographiquement.

L’évaluation de l’état chimique des masses d’eau souterraines est issue d’un traitement de données sur l’ensemble des stations de suivi situées sur la masse d’eau mais aussi des données de contexte de la masse d’eau (superficie, invasion salée, exigences afin de réduire le traitement nécessaire à la production d'eau destinée à la consommation humaine, capacité de la masse d'eau à se prêter aux utilisations humaines actuelles et futures).

Elle passe par une première analyse des données consistant, à comparer la moyenne des moyennes annuelles (établie sur les six dernières années) de chaque paramètre avec sa valeur seuil réglementaire, pour chaque station de suivi. Les résultats de cette première analyse sont fournis ci-dessus : état chimique à la station de suivi.

En l’absence de dépassement pour l’ensemble des stations d’une même masse d’eau, cette dernière est considérée en « bon état ».  Dans le cas contraire, si au moins un paramètre d'une station de la masse d’eau dépasse le seuil réglementaire, une enquête appropriée est nécessaire avant de conclure quant à l’état « bon » ou « médiocre » de la masse d’eau. Cette étape est définie par l’article 6 de l’arrêté du 17 décembre 2008 (modifié) établissant les critères d'évaluation et les modalités de détermination de l'état des eaux souterraines et des tendances significatives et durables de dégradation de l'état chimique des eaux souterraines.

L’évaluation de l’état quantitatif des masses d’eau souterraine est basée sur une expertise des données disponible en termes de quantité.

L’ensemble des procédures pour l’évaluation de l’état chimique et de l’état quantitatif sont décrites dans le Guide d'évaluation de l'état des eaux souterraines de juillet 2019.

L’état des masses d’eau est évalué tous les 6 ans dans le cadre des états des lieux des SDAGE et est disponible dans l’outil cartographique interactif ainsi que sur la page des données techniques de référence des SDAGE (rubrique SDAGE).

Publié le 08/07/2022